Simplytests.com

Sucre et fertilité ne font pas bon ménage

Sucre et fertilité ne font pas bon ménage

Vous avez décidé de vous lancer corps et âme dans votre projet bébé et vous souhaitez naturellement mettre toutes les chances de votre côté. De nombreuses études et autres articles conseillent la mise en place d’un régime dit de fertilité afin de booster naturellement vos chances de concevoir votre petit bout. Si nous avions déjà fait un premier point dans notre article “Comment préparer son corps à la grossesse” il nous semble important de parler plus en avant du rôle du sucre dans la fertilité (ou plutôt dans ses troubles).

Nous vous en avions parlé précédemment, entre un mode de vie à cent à l’heure et autres, le corps et la fertilité sont mis à dure épreuve. Or il est possible de booster naturellement sa fertilité en adoptant un mode de vie sain, notamment en matière d’alimentation.

Le premier pas ? Faire une croix sur le sucre.

Les effets du sucre sur l’organisme

sucre et fertilité

 

`Le sucre ne fait pas seulement grossir, il peut aussi avoir un impact désastreux sur notre santé. Le sucre est constitué pour moitié de glucose et moitié de fructose. C’est ce dernier qui est principalement en cause dans l’apparition des maladies métaboliques chroniques. En dehors de ses effets sur la peau, le foie et sur un potentiel embonpoint, le sucre empoise le cerveau devenu un perturbateur endocrinien.

Perturbateur de l'équilibre hormonal, il est nécessaire de vous séparer des sucres transformés, raffinés et artificiels comme les bonbons. Mais il existe bien d’autres sucres que celui présent dans les bonbons ou le chocolat.

Vous le savez, il existe des glucides dits sains et des glucides malsains. Des glucides sains sont ceux que qui proviennent d’aliments à base de plantes, y compris des grains entiers, des légumes, des fruits et des haricots. Ces produits alimentaires ont un indice glycémique bas et regorgent de fibre, permettant à l’organisme d'absorber les substances nutritives lentement et évitent des pointes dans des niveaux de glycémie. Les mauvais glucides sont ce que vous trouvent dans des produits alimentaires traités, y compris sucre en poudre, le pain blanc (pas le pain complet), le riz blanc, des pâtes de farine blanche, les biscuits industriels, les sodas ou boissons sucrées mais aussi la viande sous sa forme transformées (des nuggets de poulet, la saucisse). Ces aliments font exploser votre glycémie après absorption.

Ces pics de glycémie à répétition vont d’une part fatiguer votre corps mais aussi augmenter les risques de résistance d'insuline, au risque de développer des maladies chroniques qui affectent votre santé globale aussi bien que votre fertilité, notamment avec une augmentation du syndrôme des ovaires polykystiques.

Ces sucres sont malheureusement néfastes pour la fertilité puisque le sucre entraîne une augmentation d’insuline, qui elle, engendre une baisse d’hormones (progestérone)…

Vous vous dites accro au sucre ? Essayer les sucres naturels comme le miel ou le sirop d’érable pour sucrer sans abus vos plats.

Quels sont les effets du sucre sur la fertilité et la grossesse ?

fertilité et sucre

 

Un apport excessif en sucre provoque un déséquilibre hormonal et peut causer de lourds dommages sur votre fertilité.

Tout d'abord parlons de vos hormones. Lorsque vous mangez de mauvais glucides, un pic de glycémie apparaît et dure entre 15-30 minute avant de s'effondrer brusquement laissant vos organes épuisés. Ces apports réveillent vos glandes surrénales et diminuent votre production d’hormone.

Quand les glandes surrénales ne fonctionnent pas correctement, le reste du système endocrine est chamboulé, causant un déséquilibre hormonal affectant la production d'oestrogène, de progestérone et de testostérone - des hormones clés dans la conception d’un bébé.  

Une fois enceinte, ne pensez pas que vous pouvez reprendre vos mauvaises habitudes. En effet, un taux de sucre trop élevé durant la grossesse peut comporter de nombreux risques pour vous mais aussi votre grossesse avec entre autres :

  • Fausse-couche
  • Accouchement par voie basse plus difficile (à cause du poids du bébé) nécessitant des manœuvres spéciales par l’obstétricien ou l’utilisation de forceps ou de ventouses
  • Accouchement par césarienne
  • Hypertension de grossesse et prééclampsie (complication de la grossesse caractérisée par une tension artérielle élevée et de l’enflure importante)
  • Présence de malformations (surtout si le diabète est mal contrôlé durant les trois premiers mois de la grossesse) au niveau du développement du cœur, des reins et de l’appareil uro-génital, du cerveau, de la moelle épinière et du squelette de l’enfant
  • Naissance prématurée
  • Difficultés respiratoires à la naissance liées, entre autres, à un retard de la maturation des poumons…

Ne croyez toutefois pas que vous êtes la seule à devoir faire attention. Le sucre a les même effets sur le corps de monsieur que sur le votre. Plus d’excuse pour lui non plus s’il veut que son sperme soit de la meilleure qualité possible.

En plus d’un régime adapté et d’une diminution de votre consommation de sucre, nous vous invitons à déterminer les moments les plus adaptés à la conception en suivant vos pics de fertilité. Comment ? En utilisant des tests d’ovulation par exemple. Par chance, nous avons pensé à tout et proposons des packs tests d’ovulation et tests de grossesse à prix minis.

Publication précédente

Commentaires

Laisser un commentaire