Simplytests.com

Le cycle menstruel

Le cycle menstruel

Il est certain que vous connaissez déjà de nombreux éléments de votre cycle menstruel, notamment les dates présumées de vos règles, leurs abondances, votre syndrome prémenstruel etc… Parce que chaque femme est différente et qu’il vous manque surement quelques précisions sur votre cycle menstruel, SimplyTests.com vous offre de plus amples renseignements. Le but ? Vous aider à comprendre comment fonctionne votre corps.

Le cycle menstruel d’une femme est l'ensemble des phénomènes physiologiques, survenant à intervalles normalement réguliers, qui préparent l'organisme de la femme à une éventuelle grossesse.

Quelles sont les différentes étapes du cycle menstruel

Afin d’entrer dans les détails, il est important de préciser que chaque femme a un cycle menstruel qui lui est propre dans sa durée. Un cycle menstruel varie, le plus souvent, entre 23 et 35 jours ; raison pour laquelle la moyenne est établie à 28 jours. Chaque donnée concernant le cycle menstruel doit donc être convertie par rapport à la longueur de votre propre cycle.  Au cours d’un cycle s'enchaînent trois phase : la phase folliculaire (lorsque votre ovule est préparé), l’ovulation (l’expulsion de l’ovule) et la phase lutéale (épaississement de la muqueuse utérine pour recevoir l’ovule).



cycle menstruel féminin


Comment se déroule un cycle menstruel ?

Le premier jour du cycle, quelque soit sa durée, est établie au premier jour de vos règles. Globalement d’une durée de 3 à 7 jours, vous pouvez ressentir plus de douleurs dans les premiers jours. Celles ci sont causées par les hormones chargées d’éliminer la muqueuse utérine du cycle précédent.

Débute ensuite la préparation à l’ovulation. L’hormone FSH (folliculo-stimulante) stimule le développement des follicules et la sécrétion d’oestrogène qui est au niveau le plus bas le premier jour de vos règles. Votre taux d’oestrogène va augmenter pendant le développement du follicule dominant et va aider à l’épaississement de la muqueuse utérine. Un taux d’oestrogène élevé est associé à une certaine réceptivité au sperme.

Le taux d’oestrogène augmente jusqu’à entraîner un pic d’hormone lutéinisante déclenchant la libération d’un ovule mature du follicule dominant. Dès lors l’ovule voyage à travers les trompes de Fallope. C’est l’ovulation.
S’il est commun de dire que l’ovulation se produit au 14ième jour du cycle menstruel, la plupart des femmes ovulent à un autre moment de leur cycle.
Un ovule a une durée de vie de 24 heures. Dès l’ovulation, le follicule commence à produire de la progestérone, qui va renforcer la muqueuse utérine en vue d'accueillir un ovule fécondé.

Si l’ovule ne s’implante pas dans l’utérus, c’est à dire qu’il n’a pas été fécondé, le follicule dégénère et les taux de progestérone et oestrogènes diminuent, entraînant parfois le syndrome prémenstruel. La muqueuse utérine commence à se détacher afin d’être éliminée par le corps. C’est le début de vos règles donc d’un cycle suivant.
Si, au contraire, l’ovule est fécondé, il peut s’implanter dans l’utérus. Dès qu’il est implanté, votre corps commence à sécréter l’hormone de grossesse (HCG) détectée par les tests de grossesse. Cette sécrétion permet à la muqueuse utérine de rester bien en place jusqu’à ce que le placenta soit suffisamment mûr pour préserver la grossesse.

évolution hormonale cycle menstruel

Faut-il se fier à son cycle menstruel pour concevoir un bébé ?

Le corps d’une femme n’est pas de même précision qu’une horloge. Parce que chaque femme est différente, chaque cycle est différent. Le plus sûr pour calculer vos périodes de fertilité est d’avoir recours à une courbe de température basale ou encore à des tests d’ovulation.
Ainsi vous pourrez avoir des rapports sexuels au moment où vous êtes le plus féconde, maximisant vos chances de concevoir votre bout de chou.

Publication précédente Publication suivante

Commentaires

Laisser un commentaire