Simplytests.com

L’importance de l’iode durant la grossesse

L’importance de l’iode durant la grossesse
Vous avez réalisé un test de grossesse puis confirmez votre grossesse avec votre médecin ou gynécologue. Toutes nos félicitations dans cette nouvelle étape de votre vie. Comme vous l’avez appris dans nos articles “Préparer son corps à la grossesse” et “Protéger son corps durant la grossesse”, vos besoins alimentaires changent et peuvent évoluer tout au long de votre grossesse. Aujourd’hui, nous parlons de l'iode.

D’après de nombreuses enquêtes, une majorité de femmes sont carencées en iode durant leur grossesse. Cette carence peut avoir de lourde conséquences sur la santé du fœtus, notamment sur son développement cérébral. Quels sont les aliments et les bonnes pratiques afin de faire le plein de cet oligo-élément ?

Qu’est-ce que l’iode ?

L’iode est un élément chimique permettant la synthèse des hormones de la thyroïde. Sans iode, la thyroïde ne peut pas fabriquer les hormones nécessaires au bon fonctionnement du corps. Les hormones provenant de la gland thyroïde interviennent dans la régulation du rythme cardiaque, du tube digestif, de la température du corps et du système nerveux.
Cela est valable pour les hormones chez l’adulte mais aussi pour l’enfant dès ses premiers moments de son développement.

Quels sont les besoins en iode chez une femme enceinte ?

Une femme enceinte voit ses besoins en iode augmenter fortement tout au long de sa grossesse notamment parce qu’elle fournit cet oligo-élément à son enfant. Or, les différents sondages et études menés par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) montre que la concentration médiane d’iode dans les urines au troisième trimestre de la grossesse est de 98µg par jour. Or cette même agence recommande une consommation de 200µg d’iode par jour.

besoin iode grossesse alimentation
L’iode n’étant disponible que dans notre alimentation et que le foetus s’alimente via sa mère, la thyroïde d’une femme enceinte travaille pour deux. Une partie de l’iode est éliminée naturellement, une autre partie est absorbée par le placenta, l’iode restante est donc partagée entre le foetus et la future maman. Il est donc essentiel pour une femme enceinte d’avoir un apport fréquent et conséquent en iode afin que la thyroïde reste alimentée, sans quoi le risque de carence pour la femme enceinte et le foetus est grand.

Quelles sont les conséquences d’une carence en iode ?

Une carence en iode va entraîner chez la femme enceinte une fatigue, des insomnies, une hypertension, une certaine irritabilité et peut être le lit de complications beaucoup plus graves comme du diabète gestationnel, un accouchement prématuré, un décollement placentaire ou encore une hémorragie post-partum.

Chez le foetus, une carence en iode peut avoir des conséquences sur le développement de son cerveau. En effet, le cerveau est un grand consommateur d’hormones thyroïdiennes. Que la carence soit modérée ou forte, elle peut être la source de troubles psychomoteurs, d’un quotient intellectuel plus faible, des problèmes de petit poids à la naissance, de prématurité et une augmentation de la mortalité périnatale et infantile.

Que manger afin de préserver ses réserves d’iode ?

consommation d'iode grossesse
L’iode est présente à l'état naturel dans les océans. Chaque femme enceinte a chez elle du sel enrichi en iode. Cependant augmenter la quantité de sel dans l’alimentation n’est pas recommandé. Il est préférable de favoriser des aliments comme les poissons, les crustacés, les algues sont les produits les plus riches en iode. Les deux premières catégories pouvant contenir jusqu’à jusqu’à 400 µg/100 g ! Attention toutefois à bien cuire vos aliments. Elle est moins présente dans des produits laitiers ou encore des oeufs. Malheureusement, les fruits, légumes ou encore la viande sont souvent pauvres en iode alors qu’ils sont consommés en priorité.

La supplémentation ou la surconsommation d’iode peuvent être particulièrement dangereuses et doit rester la seule recommandation d’un professionnel de santé afin d’éviter tout surdosage qui pourrait une perte de poids importante, des troubles du sommeil, de la nervosité et des problèmes dermatologiques




Publication précédente

Commentaires

Laisser un commentaire